Lundi 24 décembre : c'est la belle nuit de Noël mais il n'y a pas de neige, pas de manteau blanc sur les routes. Le Général Hiver fait la grève des flocons. Lorsque je suis allé chercher ma maman en fin d'après-midi, le thermomètre indiquait 5 degrés. Pendant ce temps, Thaly allait dresser la table. Lorsqu'on est arrivés je n'ai pas mis longtemps à remarquer qu'elle avait pris un médicament de trop. Ca la pique quelquefois lorsqu'elle a la tournette, comme elle dit. Sa foutue maladie se rappelle à elle de temps à autre et dans ces cas là les jambes et la tête ne s'accordent plus. Elle pense alors que ça ira mieux en prenant un médoc supplémentaire. Elle sait pourtant qu'une double dose la met à chaque fois dans un état second, la faisant pleurer puis rire sans raison. Or, en cette veille de Noël, elle allait se montrer au contraire guillerette, euphorique, déchaînée. En attendant que Carole, David et les petits arrivent, elle décida de mettre du Charles Aznavour, certifiant à ma mère qu'elle aimait bien ce chanteur. J'ai grimacé : jamais elle ne l'a écouté sur You Tube. Elle, son trip c'est Nena, Obispo, Boy George, David Hallyday et autres Wham. Dans la foulée elle prit soudain tendrement la main de ma mère pour l'emprisonner entre ses mains. Elle souriait et ma mère, hébétée, laissait faire. Une fois Carole et sa troupe arrivés, on passa à l'apéro. Dans le même temps, on opta pour la remise des cadeaux, histoire de ne pas trop faire languir les petits. Yoyo voulait une guitare, on lui en a pris une. Plus un drone de petite taille qui aura amusé tout le monde. Il se guide en mettant les mains en dessous et il a volé dans la pièce pour le plus grand plaisir de Yoann. Au passage il aura quand même percuté (et bousillé) deux des cinq ampoules du lustre, ce qui me fit dire : "je pense qu'on finira le repas à la bougie".

1

2

Dans le même temps, tout le monde déballait ses cadeaux et Maxou aura été ravi d'avoir des camions et des voitures. C'est son dada, son plaisir, il peut jouer des heures avec. Il est resté sagement à table, jouant avec ses petites voitures. On passa au repas. Thaly avait décidé de faire une raclette. "Ca me permettra d'être à table avec tout le monde" m'avait-elle dit quelques jours plus tôt. Carole a apprécié, elle adore la raclette. DD, lui, mangea peu, se réservant pour le dessert. En fait, Carole nous avait appelé deux semaines avant Noël pour nous annoncer qu'elle s'occuperait du dessert, qu'elle ferait une bûche. Elle en fit finalement deux : une chocolat-clémentine et une autre en Forêt noire. Qu'est-ce que ce fut bon ! Quel régal ! Ma fille est décidément douée.

3

6 

7

Thaly voulut alors danser avec Carole et celle-ci se prêta au jeu avec le sourire. Comme ma douce femme n'arrêtait pas de dire "maaaan Dieu" avec son accent chantant, Carole finit par reprendre cette expression. La bonne humeur était au rencard. Vers 23 heures, les effets néfastes du médoc supplémentaire avaient cessé. Je fus soulagé. C'est alors que David fit son chanteur de charme avec la guitare de Yoyo. Ce dernier aura passé la soirée entre grattements de guitare, surveillance du vol du drone et jeux avec ses toupies. A ce propos ma mère expliqua que dans le temps elle faisait tourner les toupies en leur donnant de l'élan à l'aide d'une ficelle, précisant : "qu'est-ce qu'ils ne font pas de nos jours !" Tout en tournant, ces petites toupies indiquent en effet en chiffres lumineux le nombre de tours effectués ainsi que le score à battre.

8 

4

5

Cette veille de Noël aura été teintée de folie mais il y eut beaucoup d'amour et de douceur dans les regards. Et la joie d'avoir eu de beaux cadeaux pouvait se lire dans les yeux de Maxou et Yoann. A présent Noël est passé. Les guirlandes du sapin et celles plaquées aux fenêtres resteront encore un peu allumées avant d'être rangées en prévision du Noël prochain.