Thaly et moi sommes arrivés les premiers chez Brigitte qui nous avait invités à passer chez elle la soirée menant de 2017 à 2018. En nous débarrassant de nos vestes, René nous annonça qu'il se sentait flagada. Arrivé avec Yolande, Antoine confia que lui aussi ne se sentait pas au top, qu'il avait mal partout. Il fut pourtant le premier à animer les débats lorsque Bruno et Elvire se mirent à table avec nous pour l'apéro. Je le trouvais bien, moi, l'ami Antonio, pas du tout mou du genou mais pipelette comme jamais et enjoué. On a tous refait le monde, en véritables rebelles puis, comme Elvire me rappelait que ses parents sont italiens, je me suis mis à évoquer la variété italienne, épaulé par ma belle petite femme et Bruno. Et quand j'ai cité Drupi, Elvire a marqué son étonnement. J'ai fait le mec outré. Ma cosa toi pas connaître Drupi ? Et sa chanson que j'adorais tant : Sereno E' ! Je lui ai dit : "tu regarderas demain sur YouTube". Puis, voyant qu'elle s'emparait de son portable, j'ai ajouté : "ben tu peux même voir tout de suite". C'est qu'elle est équipée comme les djeun's, la douce Elvire, ultra high-tech. Etant aussi à la page, Antoine s'empressa de chercher sur son appareil et je l'ai taquiné : "faut écrire Drupi, pas Droopy". Bruno riait. Si j'avais conversé avec Elvire aux 60 piges de Brigitte en septembre, je n'avais en revanche pas causé avec son chéri. Cette soirée était donc l'occasion de faire connaissance et on s'est mis à parler football en général et Racing en particulier. L'apéro était guilleret, y avait des sourires, de la joie, des éclats de rire, y avait des Apéricube, des feuilletés, des mini-saucissons, des olives et des crevettes et Brigitte appréciait cette ambiance chaleureuse où régnait la bonne humeur. Depuis plusieurs semaines son frère est hospitalisé, prisonnier des pinces du "crabe", cette saloperie. Cette soirée lui changeait les idées. 

6  6b

0

Sonna le moment de la raclette. Un plaisir que ce repas qui, de surcroît, permet à la maîtresse de maison de rester à table avec les convives. De la charcuterie à gogo et du bon pinard accompagnaient les rations de fromage. Les sujets de discussion étaient variés : comment nos couples se sont formés, le décès de Johnny, la série Games of Thrones ou encore le bon pain en boulangerie. C'est alors qu'Antonio évoqua son job de chauffeur de maître effectué de temps à autre. Il expliqua en détails en quoi cela consistait. Et de lancer combien Rachida Dati était charmante, toujours en talons, très classe et sympathique. "Hé oh Antonio, on se calme !" ai-je dit. Il riait de bon coeur et révèla combien il aimait les petits pas félins de Tina Turner sur ses talons aiguilles. Ma parole, il sera chaud-bouillant en 2018, Antonio ! Ardent et euphorique, il nous balançait ses coups de coeur. C'est aussi ça les soirées entre potes, se laisser aller quand on se sent heureux, à l'aise. Et de nous montrer les photos des voitures qu'il conduit lorsqu'il emmène des personnalités. Des p'tites bombes ! Les voitures, pas les politiques. Et d'avouer qu'il s'en était allé un jour sur les autoroutes allemandes pousser l'un de ces bolides jusqu'à 260 à l'heure. Mais c'est qu'il est rock et destroy, Antonio ! Il nous la joue bad boy, after-punk et tutti quanti comme dirait Elvire.

3 

30  30b

On eut le temps de déguster la bûche glacée avant minuit. Quand 2018 arriva, la cité que l'on voyait du balcon s'embrasa de mille feux. Sous le regard de Dame Lune bien pleine cette nuit, les pétards en tous genres s'échappaient des blocs de béton, colorant le ciel d'encre et l'on vit même quelques lanternes en papier s'envoler. On se fit des bisous avec les voeux de circonstance pour cette nouvelle année en insistant sur la santé. C'est qu'on n'a plus vingt ans et Antonio, décidément disert, clama qu'il tenait à profiter de la vie, tout pouvant arriver tellement vite. Brigitte ouvrit alors une bouteille de Crémant. J'avais encore mon café à finir et voila que le Crémant, clair et pétillant, dansait déjà dans les flûtes. Quelle folie ! A table on était tous enthousiastes, y compris René subitement revigoré. Il a arrêté de fumer et il continue de faire du sport intensément. Commença alors la valse des textos envoyés par chacun avec son portable. Parfois les messages mettaient du temps à partir et quelquefois des réponses arrivaient. 

3b 

21

On poursuivait notre petite soirée amicale en cette nuit de la Saint-Sylvestre où un vent froid s'était mis à souffler. A 2 h, Thaly et moi décidâmes de rentrer. La soirée aura été belle. Brigitte nous donna des tranches de raclette et de la charcuterie, expliquant à Thaly qu'avec des patates, ça nous ferait un bon repas. Toujours aux petits soins, cette amie là est décidément une perle.