Nouveau repas chez Christelle et Marc qui veillent à perpétuer leur idée de l'été 2015 où ils nous avaient invités ainsi que Brigitte et René. Depuis l'on prend plaisir à se retrouver de temps en temps, un coup chez l'un, un coup chez l'autre. 

63

On prend les mêmes et on recommence. Et on ajoute même trois personnes. Christelle et Marco avaient en effet décidé d'inviter Nastasia à passer le week-end chez eux et elle avait accepté, ce qui avait empli Marco de joie. Elle était donc venue avec sa fille Louane, jolie petite princesse allant sur ses huit mois. Marc avait également convié Alain et je fus content de le revoir. Ca m'a rappelé les "années Cyclone", ce qui fit dire à Alain : "ça ne nous rajeunit pas, tu vois qu'on n'a plus vingt ans". René ajouta aussitôt : "moi je trouve que le temps passe trop vite". Il se demandait si c'est parce qu'on avance en âge. Et nous voici partis dans de l'extravagante philosophie avec une parenthèse mystique vu que Brigitte, évoquant la peur des sorcières jadis, y alla de son couplet en disant : "moi je crois que j'étais une sorcière dans une autre vie". Marc et Thaly se marrèrent. Notre bonne humeur et l'évident plaisir de se retrouver chassa bientôt ce semblant de mélancolie. On n'allait quand même pas se constiper les neurones.

 56  55

51b

L'apéro fut bien sympatoche. Tandis que Christelle, toujours aussi douce et attentionnée, assurait le service, Brigitte et Thaly profitaient du salon de jardin, sagement assises dans leurs fauteuils pour bavarder. D'autres s'étaient installés à table. Il faisait bon, le soleil s'apprêtait à se coucher paisiblement, peignant la terrasse d'une jolie teinte à la fois reposante et lumineuse. Nastasia, elle, ne lachait pas sa choupinette, tchatchant beaucoup avec Louis, lequel dit à qui veut l'entendre combien il est fier d'avoir une grande soeur. C'est que Nastasia est maintenant une jolie jeune femme de 25 ans. Oui, le quart de siècle et c'est justement quand on fêtait le quart de siècle du Cyclone où l'on fit tant de boums que je l'avais vue pour la dernière fois. C'était en 1997. Comme Louis portait un tee-shirt Motörhead et que j'avais AC/DC en relief sur le mien, on a posé ensemble. Le fiston de nos hôtes est un p'tit gars "nature" et poli. Il me demanda s'il pouvait prendre des photos et du coup s'amusa à jouer les paparazzis. La première photo de cet article est d'ailleurs son oeuvre.

61   62

Marc vint nous demander ce qu'on souhaitait manger : merguez, saucisse blanche, steack, chipolata, brochette et caetera. Sympa le serveur avec son calepin de commandes ! Pendant ce temps deux brebis dans le pré voisin bêlaient gaiement tout en se baladant. Marc et Christelle sont aux petits soins pour elles, tout comme Marc est attentif à la petite vie d'un hérisson qui, depuis des années, vient de temps à autre près de la maison. Il nous confia d'ailleurs à ce sujet : "il était là avant nous, c'est chez lui ici". J'ai alors lancé : "ah c'est lui le proprio !" A table, les discussions fusaient, y en aurait pour tous les goûts et on refaisait le monde avec entrain. 

0  0b 

Au moment du dessert, un bon crumble aux fruits rouges pour certains, un savarin pour d'autres, on s'est mis à causer cinéma et feuilletons télé, chacun parlant avec passion. Alain venait de partir. Il habite dorénavant à Karlsruhe, chez nos voisins germains. Au loin des éclairs déchiraient le ciel d'encre tandis qu'en fond sonore la guitare de ZZ Top pleurait son spleen comme dans tout blues classique. Brigitte et Thaly avaient mis leur gilet, la température ayant baissé. A minuit, René décida de rentrer. Brigitte et lui avaient eu la gentillesse de nous emmener et on fila dans la nuit avec la délicieuse certitude d'avoir passé une excellente soirée. Logique vu que lorsqu'on se retrouve, on est heureux comme des gitans au Salon de la caravane.