Cela faisait trois semaines qu'avec Carole nous avions programmé cette virée au zoo d'Amnéville. Comme entre temps la canicule était arrivée, sournoise et assommante, nous y sommes allés en espérant que le soleil ne tape pas trop fort en ce vendredi 23 juin.

0b

Sitôt arrivés, nous avons commencé par la nouveauté : la forêt des ours. Alors qu'avant ils étaient confinés dans un espace relativement réduit, on a retrouvé nos charmants nounours sur un immense terrain. La soi-disante forêt n'en est pas une puisqu'elle est parsemée de rochers, de troncs d'arbres et d'arbustes mais aussi d'un grand bassin où les plantigrades peuvent se baigner. Il faisait relativement bon en cette matinée du 23 juin quand nous sommes arrivés au domaine des lions mais ceux-ci se reposaient, peu enclins à faire le moindre mouvement. A la "petite ferme", Yoann et Maxou ont pu donner à manger aux biquettes, aux veaux, aux petits chevaux. Yoyo n'avançait pas toujours suffisamment sa main pour permettre aux animaux de choper le popcorn. Peut-être craignait-il d'être mordu. Maxime, lui, y allait franchement, n'oubliant pas de déguster aussi ces grains de maïs. Et lorsque du popcorn tombait au sol, il le ramassait pour soit le redonner, soit le... manger. Ensuite lorsque la vache que Thaly avait nourri avec amour laissa un long filet de bave sur la main de Maxou après avoir attrapé les grains, on éclata de rire mais ça ne désorienta pas le p'tit chou. Thaly remarqua alors que dans un parc voisin une chèvre était toute seule. Elle s'empressa d'aller lui donner à manger, se demandant pourquoi elle était isolée. Elle constata alors qu'elle était enceinte.

6c 

6   6b

C'est après avoir admiré les loups et un petit louveteau trop choupinou qu'on fit la pause casse-croûte, David ayant faim. La poussette pour Maxime s'avérait bien pratique puisqu'elle nous permit d'y accrocher notre glacière et celle de la petite famille de Carole.  Tranquillement assis sur des bancs, on a tous mangé. Le zoo est parfaitement structuré, il y a des bancs un peu partout et les allées sont très propres. Faut dire qu'il y a de nombreuses poubelles ainsi que des cendriers. Au niveau boissons, Thaly et moi avions décidé de n'emmener que des bouteilles d'eau et je peux dire que jamais je n'ai bu autant d'eau que ce jour là. Car l'aprème fut bien plus rude, le soleil cognant davantage. Ceci dit, la température demeurait plus supportable que les jours précédents. Thaly m'aura épaté, arpentant tout le parc sans se plaindre. Elle qui se réjouissait de voir les pitreries des singes fut déçue, ceux-ci ayant aussi décidé de ne pas trop bouger. 

0c2

0c  0c1

Lorsqu'on arriva devant le bassin où se baignaient les hippopotames, j'ai dit à Carole de filmer celui qui venait de sortir la tête de l'eau : "je le connais, c'est Glycémie". J'étais trop fier de mon astuce et comme ma fille me regardait étrangement, j'ai précisé : "hypoglycémie". Toute chou avec son chapeau, elle eut la bonté de sourire. David, lui, aura apprécié l'originale nouveauté du zoo. A proximité de certains animaux ont été installés des panneaux mentionnant "attention infos coquines" avec un macaron "interdit aux moins de 12 ans". Il convenait alors de soulever la page pour lire les infos olé-olé relatives aux animaux. Parfois on continuait de marcher et quand il nous rattrapait il se faisait un plaisir de nous informer de sa lecture. C'est ainsi qu'on sut tout des pratiques sexuelles de nos amies les bêtes et David confia combien il était épaté par la taille de la bistouquette de l'éléphant en érection : 1,20 m. Aussi lui dis-je, quand il lut les infos suivantes : "arrête DD, tu te fais du mal".

0b2  0b1

On y allait à notre rythme, tranquilou, en faisant des pauses de temps à autre et en buvant souvent. On appréciait lorsque l'on passait dans des zones ombragées. Les rhinocéros se reposaient, les tigres aussi. Seul l'un d'eux marchait de long en large. On est revenus à la petite ferme et là Yoann a donné correctement du popcorn aux animaux, notamment à la vache dont il s'était méfié dans la matinée. La visite aux manchots fut plaisante car on peut les voir à la surface de l'eau mais également sous l'eau en allant dans une galerie souterraine bien fraîche où il y a une énorme baie vitrée ainsi que des hublots donnant sur le bassin de ces animaux marins. Yoann s'installa sur le rebord d'un hublot pour déguster ses chips. Du haut de ses 7 ans et demi il a beaucoup plus apprécié cette visite au zoo que la fois précédente, en 2013. Ainsi s'est-il amusé avec les loutres, ne s'arrêtant plus de courir quand il s'aperçut que celles-ci le suivaient. Ce fut "danse avec les loutres". Il fut également surpris devant une chouette qui tournait sa tête à 180 degrés sans bouger son corps. "Mais comment elle fait ça ?" s'exclama-t-il. Un peu plus tard, comme il voulait donner du popcorn à un kangourou, Carole lui dit que non, qu'il ne devait pas lui donner ce genre de nourriture. Il s'accroupit alors face au kangourou et lui demanda : "qu'est-ce que tu manges, toi ?"

14b  15

12

Une dernière halte devant les mouflons eux aussi adeptes du popcorn et Maxou s'endormit dans la poussette. Faut dire qu'il avait beaucoup couru. Carole nous narra que c'était son nouveau dada, qu'il aimait bien s'échapper ces derniers temps. A 17 h et des bricoles nous avons décidé de rentrer. C'est alors que j'ai remarqué que ma douce femme s'était pris un coup de soleil sur le haut du dos. Une fois dans la voiture, Thaly vit que moi aussi j'avais la nuque rougeaude. Le soleil avait été fourbe.

12c