Quatre ans après notre dernier passage dans le Médoc, nous sommes enfin retournés en Gironde. Patricia, la soeur aînée de Thaly allant se marier avec Bertrand le tout fou, c'était l'occasion rêvée pour ma belle d'un retour sur ses terres natales. Comme notre séjour fut riche en émotions variées et qu'il y a énormément de choses à raconter, je vais scinder le tout en plusieurs épisodes.

(Je rappelle qu'un simple clic sur une photo permet de l'agrandir)

Episode 1

La nuit venait de tomber sur Mérignac quand l'avion se posa sur le tarmac. Comme convenu, Corinne et Eric nous attendaient à la sortie de l'aéroport. Ils en avaient eu pour une heure de route et pour le retour, Corinne se mit à l'arrière de la Toyota afin de mieux papoter avec sa soeurette. Et Thaly en avait des choses à raconter, faisant parfois rire son aînée si heureuse de la revoir. Une fois à destination, à Coutras, on a pris l'apéro sur la terrasse. C'est alors que deux frelons asiatiques sont venus troubler ce moment de bien-être. Dans ces cas là Eric garde son calme, s'empare d'une raquette électrique qu'il pose sur le frelon tout en appuyant sur un bouton du manche afin d'électrocuter la bestiole. Il est habitué à cette pratique mais j'en parlerai un peu plus tard. Il faisait relativement frais et nos discussions animées nous amenèrent jusqu'au repas. Lisa n'étant pas là, Corinne nous proposa sa chambre pour la nuit. Une chambre parfaitement aménagée avec douche à l'italienne et lavabo, à l'image de cette maison moderne où la cuisine équipée et le vaste salon-salle à manger ne font qu'un. Caline, la jolie chattounette vint se montrer, se laissant caresser. Celle-ci adore sa petite vie peinarde, partant souvent en vadrouille sur le vaste terrain.

1  1

La fraîcheur matinale du lendemain fut bien agréable. Il y eut même un peu de pluie mais ça ne dura pas ; ce fut juste un pipi de chat. On put alors visiter les lieux. Eh ben y a effectivement du terrain ! D'un côté il y a la piscine puis, un peu plus loin, un enclos où évoluent les poules, une oie et un jar et enfin, en contrebas, une rivière. Ceint d'arbres et de verdure, l'endroit est reposant. De l'autre côté de la maison se trouvent un potager ainsi qu'un local où Eric entasse tous ses outils, des paniers en osier, sa planche de surf et bien d'autres choses encore. Ca pourrait être un capharnaüm mais tout est parfaitement rangé. De l'autre côté un parterre de fleurs entretenu d'une main experte par Corinne embellit l'endroit. Eric nous dirigea ensuite vers les ruches installées à quelques mètres de là. Nous recommandant de rester à distance, il nous expliqua qu'il était satisfait, qu'il avait obtenu 30 kg de miel l'an passé mais qu'il devait lutter perpétuellement contre les frelons asiatiques, lesquels attaquent et tuent les abeilles sortant pour aller butiner. D'ailleurs, pendant le petit quart d'heure qu'il passa à évoquer cette passion, il attrapa deux maudits frelons rôdant autour des quatre ruches. Contrairement à la veille où il s'était servi de sa fameuse raquette, il s'empara d'un filet à papillons pour les capturer et ensuite les écraser. 

0

Peu après midi, il dut aller dispenser ses cours à ses élèves et nous avons accompagné Corinne à la gare de Coutras pour récupérer Lisa qui avait fini sa semaine d'études. Dans la foulée, Coco nous fit visiter la ville avant de nous emmener à l'Intermarché du coin où nous avons pris du déodorant et de l'eau de toilette vu que maintenant, lorsque l'on prend l'avion, il n'est plus possible d'emmener ce genre de produits. C'est une prévention rassurante dans la lutte contre les attentats mais ça oblige à tout racheter une fois sur place. Corinne avait certes mis gants de toilette, gels douche et serviettes à notre disposition mais je tenais à avoir mon déo. Au retour, je me suis assis au bord de la piscine afin de tremper mes pieds, ce qui eut pour effet de me rafraîchir, le soleil cognant bien fort. Pendant ce temps là, Thaly et Corinne s'étaient mises à parler de l'ancien temps, de leur jeunesse insouciante, ce qui donna envie à Coco de chercher les albums-photos qu'elles regardèrent joyeusement. Quand Eric rentra, sa chérie lui confia le plaisir qu'elles avaient eu à se plonger dans les souvenirs. Eric dit alors qu'il avait encore une cassette VHS du premier mariage de Patricia, qu'on la regarderait après le repas. 

2  3

Le soir, après le sacro-saint apéro, Eric nous fit de l'entrecôte et proposa une excellent St-Emilion pour l'accompagner. Puis il y eut le bon gâteau noix de coco-chocolat fait par Corinne, celle-ci ayant son anniversaire en ce jeudi 8 septembre. J'ai entonné le happy birthday de circonstance et tout le monde a suivi. Puis Eric nous pria de venir dans son local à outils afin de visionner la cassette. Il avait branché le magnetoscope sur une vieille télé et la diffusion du film enchanta tout le monde. Lisa découvrit même qu'Eric avait des cheveux. De retour au salon, on proposa de dormir sur le canapé du salon afin que Lisa puisse réintégrer sa chambre mais Corinne s'y opposa, tenant à ce qu'on soit bien. Eric et elle auront vraiment été aux petits soins pour nous. 

6

4  5

Et une nouvelle matinée arriva avec une température déjà plus élevée que la veille au réveil. Il allait encore faire chaud ! On prit la route du Médoc à 11 heures afin d'aller chez les parents de Thaly et Corinne. Une nouvelle étape allait commencer pour nous.

A suivre...